Le projet Esprit Centaure

Il s’agit avant tout d’une histoire. D’une passion dévorante devenue une réalité de tous les jours. Puis, les questions ont suivi, les désillusions aussi, et enfin le bout du tunnel, l’envie de comprendre, apprendre, réussir à faire valoir des valeurs que nous portons tous dans notre cœur. 

L’histoire commence en 2012. Je deviens pour la première fois de ma vie propriétaire d’un cheval, sans véritablement savoir ce que cela signifie. Rhéa Marblesienne, alors âgée de 7 ans, cassée physiquement ainsi que psychologiquement, devient le centre de mon attention.

Ce qui m’a fait craquer chez elle?

Son élégance, sa douceur, cette gentillesse incroyable qui détonaient tellement avec le dragon qu’elle devenait quand on lui demandait quelques choses.

Très vite, nous devenions inséparable. Mais nous commençions surtout notre pérégrinations dans le monde des professionnels équins afin de trouver les réponses à son mal être.


Rhéa et Vanessa _ Novembre 2012

A côté de cela, j’entamais un parcours classique pour devenir enseignante d’équitation. Formation dont je n’ai vraiment gardé que le diplôme et dont j’ai revu entièrement l’apprentissage que l’on m’a donné pour reprendre sur des bases plus ouvertes sur le bien-être de l’équidé et l’importance de la relation que nous décidons d’engager avec eux.

La naissance du projet.

J’ai rencontré beaucoup de monde, des vétérinaires aux maréchaux-ferrants, des propriétaires d’écuries aux enseignants et cavaliers professionnels. Mais aussi des ostéopathes, des praticiens shiatsu, des podologues, éthologues et thérapeutes animalier.

Dans ce long cheminement, j’ai aussi découvert diverses formes d’équitations, d’écoutes, de réflexions et de mode de vie. J’ai appris beaucoup à l’écoute de ces femmes et hommes du monde équestre. Et j’ai surtout eu envie de les faire connaître, de leur rendre la gentillesse dont ils ont tous fait part en m’offrant leurs connaissances qui m’ont permis d’atteindre le Centaure avec Ma Douce Rhéa.

De la même façon, j’ai continué à me former, à leur contact, mais encore par le biais de formations toujours accès sur le bien-être des équidés et la relation avec l’être humain.

Puis l’association vit le jour

Le 14 juillet 2017 fut le jour où l’association Esprit Centaure vit le jour officiellement. Celle-ci découla de long mois de réflexion sur la façon dont je pourrais oeuvrer pour transmettre la beauté de notre relation avec les chevaux, mais surtout sur la manière de mettre en avant ceux qui m’ont tendus la main dans les moments les plus noirs de mon cheminement équestre.

Je voulais créer un espace de partage et de convivialité dont le seul mot d’ordre serait l’AMOUR. Où nous pourrions discuter, échanger, débattre sur nos approches des équidés et notre recherche pour vivre en communion parfaite avec ces êtres incroyables. 

Mais surtout donner les outils à chacun pour leur  permettre de vivre cette expérience incroyable qu’est la communion parfaite avec l’équidé qui partage leur vie.